Quelques articles recommandés







Un Noël Vegan pour les Océans

Passer des fêtes de fin d’année sans impact négatif sur les océans, est-ce possible ? Le saumon fumé, les huiles provenant de l’ostréiculture, les langoustes, les homards, les fruits de mer… tous ces plats qui se retrouvent sur des tables à Noël ou au Nouvel An sont des formes de vie animales issues des océans. Ocean Geek vous propose des alternatives succulentes, excellentes pour la santé et totalement végétales : de quoi faire rimer plaisirs de la table, écologie océanique et pourquoi pas respect de la vie animale !

Page d'accueil et d'inscription de LiloCe moteur de recherche propose de verser "des gouttes d’eau" qui se transforment en dons pour des associations caritatives dans les domaines sociaux et environnementaux tout en protégeant votre vie privée.

Comment ça fonctionne ?

50% des revenus publicitaires du moteur de recherche sont reversés sous forme de "gouttes d’eau" (1 recherche = 1 goutte d’eau). La somme ainsi totalisée est indiqué pour chaque association. Tous les mois, Lilo reverse ensuite l’argent récolté à chaque projet associatif.

Lilo ne collecte pas et ne revend pas vos données de recherche en considérant que votre vie privée ne regarde que vous. Comment cela fonctionne ? Simplement en utilisant à votre place les principaux moteurs de recherche, Lilo vous restituant ensuite les résultats sous forme de liens.

Une plage de la Bretagne en 2018 - Photo : Christophe Wszolek - Ocean Geek

Des éco-gestes pour la plage en 2018

Afin de pouvoir préserver nos magnifiques espaces marins plutôt que de participer à les polluer, Ocean Geek vous propose dans cet article quelques gestes simples qui ne gâcheront en rien votre plaisir d'être en contact avec la mer.

Le No Plastic Challenge

Affiche No Plastic ChallengeCette opération a été initiée par l’association No Plastic In My Sea et a lieu du 5 au 14 juin 2018 afin d’informer et de sensibiliser le public mais également les professionnels, les associations et les collectivités.

L’association

No Plastic In My Sea a été créée par des citoyens soucieux de l’avenir des océans et de la vie qu’ils abritent, et donc les générations futures vont hériter. Leur fondement est d’agir pour que nous ayons tous une consommation du plastique moindre tout en privilégiant les alternatives durables.

En effet, le recyclage n’est pas actuellement la solution ultime et trop de déchets finissent dans les océans. Ils augmentent même de façon inquiétante (20x plus en 50 ans – source World Economic Forum).

Le projet Olive Ridley

Une jeune tortue olivâtre prise dans un filet en tentant de rejoindre l'océanCet article s’inspire d’une interview de Martin Stelfox, du projet de conservation Olive Ridley (ORP), par Richard Aspinall pour The Guardian.

La tortue olivâtre est l’une des tortues les plus petites au monde et, en théorie, la plus abondante mais c’est également la plus difficile à observer. Cela la rend également difficile à protéger car, comme les autres tortues, elle est menacée de disparition. Un projet de conservation a été mis en place afin de faire face à ce problème : Olive Ridley.

En plongée, rencontrer une tortue Olivâtre est rare car elle a, semble t-il, un tempérament océanique : c’est-à-dire qu’elle passe beaucoup de temps dans les eaux profondes à la recherche de crabes ou de homards dont elle se nourrit. A l’inverse, les autres tortues sont généralement plus faciles à voir car elles préfèrent fréquenter des eaux peu profondes dont les récifs coralliens ou les herbiers marins.