Quelques articles recommandés

 

Depuis peu, l’ONG Sea Shepherd a lancé cete opération afin de faire lever l’omerta sur le massacre des dauphins en France

Dauphins communs capturés accidentellement dans un chalut pélagiqueTout à commencé lors de la surveillance de chalutiers pêchant le bar dans les eaux du Golfe de Gascogne. Lorsque les pêcheurs ont remonté leur filet, l’ONG a filmé la prise « accidentelle » de deux dauphins. L’un était visiblement déjà mort, probablement par noyade, l’autre dauphin était toujours vivant. Ce dernier a été hissé sur le pont alors qu’il émettait des sifflements caractéristiques. Malheureusement, les pêcheurs n’ont pas jugé bon de le remettre à l’eau !!!

Mais le constat ne s’est pas arrêté là : Sea Shepherd a découvert que l’Observatoire Pelagis, dépendant du CNRS, a déjà sonné l’alarme concernant les trop nombreuses morts de dauphins victimes de l’activité des chalutiers, en particulier dans le Golfe de Gascogne (côte de l’Atlantique). Chaque année, c’est au moins 6000 dauphins qui se retrouvent piégés et qui périssent dans l’indifférence (certaines estimations évoquent même plus de 10 000 dauphins victimes par an) : c’est plus que tous les delphinidés massacrés à la fois à Taiji (Japon) et aux îles Féroé.

Evidemment, la réaction de Sea Shepherd ne s’est pas fait attendre, ce qui n’est pas du goût de tout le monde : certaines personnes préfèrent à n’en point douter que soient pillés les océans avec un massacre à grande échelle des dauphins...

Logo de l'Opération Dolphin ByCatchL’omerta est entretenue par l’Etat Français qui affirme depuis plusieurs années déjà que le problème est à l’étude avec la mise en place progressive de solutions.  Plusieurs ONG avaient également signalé il y a longtemps ce qui se passe sans pour autant avoir été écoutées puisqu’à l’heure actuelle aucune action gouvernementale significative n’est constatée.

Or, d’après l’Observatoire Pelagis, le CNRS et l’Université de La Rochelle, les échouages des mammifères marins ne cessent d’augmenter depuis 20 ans. Leurs causes de mortalité ne sont évidemment pas toutes naturelles.

Il existe des solutions pour éviter que les dauphins soient systématiquement victimes des chaluts mais encore faudrait-il qu’elles soient mises en place. De même, chaque navire de pêche doit tenir un registre des prises mais concrètement il n’y a aucune garantie qu’elles soient bien notifiées.

Certains pêcheurs sont eux-mêmes conscients et révoltés de la réalité des faits : ils n’ont pas hésité à évoquer leurs inquiétudes auprès de Sea Shepherd.

Sea Shepherd France a lancé une pétition afin de lever l’omerta sur ce qui se passe. Elle est adressée au Ministre de l’agriculture et de l’alimentation, et au Ministre de la transition écologique et solidaire. Merci de la signer et de la partager :

http://petitions.seashepherd.fr/Petitions/Sign/7

Retrouvez également les deux articles détaillés de Sea Shepherd France concernant l’Opération Dolphin ByCatch :

http://seashepherd.fr/index.php/actu-editos/actualites/52-news-26022018

http://seashepherd.fr/index.php/actu-editos/actualites/53-news-06032018-fr-01

Crédits :

- Photo : CRMM

- Vidéo : France 3 Nouvelle Aquitaine

Sources et logo de l'Opération Dolphin ByCatch : Sea Shepherd France

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir