Quelques articles recommandés

Walt 731, phoque échoué sur la plage de Sangatte et pris en charge par le Centre de Soins de la Faune Sauvage de la LPA de CalaisL'hiver étant arrivé avec une météo pas toujours facile, les mammifères marins se rapprochent des côtes. C'est particulièrement le cas pour les phoques gris ou veaux marins qui viennent se reposer avant de reprendre le chemin vers le large. Cependant, les circonstances peuvent parfois porter à confusion...

Ces derniers temps, il a constaté sur plusieurs plages du littoral la présence de phoques qui vont se reposer, parfois jusque dans les dunes, suite à la dernière tempête. Ces mammifères marins étant souvent en période de mue, leur aspect peuvent vite laisser penser qu'ils sont échoués et physiquement dans un état alarmant alors qu'en réalité il n'en est rien.

Alors que faire ?

Dans un premier temps, il ne faut surtout pas prendre l'initiative de porter soi-même secours à un animal marin, même s'ils semble blessé. Non seulement, celui-ci peut être porteur d'une maladie transmissible à l'homme quelque soit son état mais il peut également développer un réflexe d'auto-défense malgré un comportement placide au départ (la force de la mâchoire d'un phoque adulte est plus importante qu'un chien : un malheureux incident peut donc vite se produire).

D'autre part, sachez que la loi française interdit de toucher ou de nourrir un animal sauvage sur son territoire si vous ne disposez pas d'une habilitation délivrée par un organisme compétent et agréé. De même, il convient de ne pas approcher trop près l'animal afin de ne pas l'effrayer s'il est conscient ou afin de ne pas empirer la situation qui peut déjà présenter un danger potentiel.

En France, quelque soit l'aspect apparent du mammifère marin, le mieux est de contacter l'Observatoire PELAGIS qui sera à même de prendre une décision sur ce qu'il convient de faire et qui pourra faire intervenir un membre du RNE (Réseau National Echouage) si nécessaire.

Les personnes qui interviennent sur place sont spécialement formées afin d'agir efficacement dans les meilleures conditions de sécurité lors d'un échouage. Si vous constatez la présence d'un mammifère marin sur la plage, s'il s'agit de cétacés il est facile de conclure à un échouage - c'est moins évident dans le cas des phoques qui sont des animaux pouvant très bien vivre plusieurs jours en dehors de l'élément marin. Il convient donc dans tous les cas de contacter en premier lieu l'Observatoire PELAGIS.

Il a été rapporté plusieurs cas de personnes s'énervant suite au signalement de phoques présents sur les plages pendant ou après les tempêtes. Ces personnes s'alarment en cas de non intervention d'une autorité compétente alors ce cette dernière est plus à même d'estimer si les animaux sont effectivement échoués ou non.

Dans tous les cas, il convient de ne pas toucher les mammifères marins et de communiquer autour de soi pour que d'autres personnes ne fasse pas d'erreur, souvent sans en être consciente.

A connaître :

http://www.observatoire-pelagis.cnrs.fr/participez/signaler-un-echouage-257/

Crédit photographique :

Walt 731, phoque échoué sur la plage de Sangatte et pris en charge par le Centre de Soins de la Faune Sauvage de la LPA de Calais

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir